Ralentir pour une performance durable

Management et incertitude

Nous y sommes, elle est bien là, on nous la promettait depuis des années, aujourd’hui c’est sûr, l’incertitude est définitivement présente dans notre monde déjà bousculé par la vitesse et la complexité !

Pour paraphraser un ancien ministre d’Henri IV, l’incertitude et la vitesse sont les deux mamelles de notre siècle… Trois événements récents viennent confirmer l’actualité de cette incertitude : le vote des britanniques en faveur du Brexit, l’élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis et notre campagne électorale pour la présidence de la république.

Déjà dans les années 90, les militaires américains nous avaient prévenus en inventant le vilain acronyme VUCA. La réalité et le monde seraient Volatile, Incertain, Complexe et Ambigu (1). N’en jetez plus, la coupe est pleine !

Certains dirigeants nous parlent de l’incertitude…

Lors d’un passage, en octobre 2016, sur France Inter, l’ancien président de la BCE, Jean Claude Trichet évoquait « … l’incertitude c’est l’ennemi de toute décision économique…., et sortir le plus rapidement possible de l’incertitude, c’est une bonne chose… » (2).

Récemment, Donald Trump déclarait « … j’aime me considérer comme une personne souple, si le monde change, moi aussi je change… je n’aime pas dire où je veux aller, donc je ne veux pas dire ce que je ferai et ce que je ne ferai pas. Le monde est un chaos complet… » (3).

Voilà, le décor est planté et nous sommes là, au beau milieu, à nous interroger sur comment faire dans ce maelström de vitesse et de questionnements permanents. Et quand nous endossons le costume du manager ou du collaborateur, nos interrogations sont encore plus fortes. Je fais le pari que les entreprises ont une réelle carte à jouer pour inventer le chemin – porteur de sens et de vision – face à l’incertitude.

L’impact de la disruption en tout genre et le risque de se faire ubériser au coin de la rue sont bien réels. Après la phase de l’émerveillement face aux nouvelles technologies vient celle de la crainte, voire de la peur du lendemain.

Avant d’écrire cet article, j’ai parcouru la littérature abondante sur le sujet du management dans l’incertitude, livres, articles de presse ou de blog, conférences, etc., beaucoup d’excellentes contributions éclairent le débat dans le bon sens.

Ajoutons quelques idées…

La chose est là. La première étape est d’accepter ce nouveau paradigme. Ça part dans tous les sens, accueillons ce désordre sans la nostalgie compréhensible du « c’était mieux avant ». D’ailleurs c’est une attitude qui est valable pour le quotidien du métier de manager : s’exposer et aller au-devant de l’incertitude. De plus, l’exemplarité sera observable par l’équipe… Faire d’une pierre, deux coups !

Corollaire de l’acceptation, admettre qu’un manager ne peut pas tout maîtriser et tout contrôler. Tolérer le risque à ne pas être dans le contrôle permanent, choisir ses points prioritaires de vigilance et laisser faire cette part joyeuse d’inconnu…

S’attacher à construire des « îlots de certitude » au moment présent de l’action. Le futur semble hors de portée, cherchons donc à bâtir dans l’ici et maintenant. Le chemin vers l’objectif se fera pas à pas, brique après brique. Atteignable en certitude.

La vitesse des informations et la complexité des organisations font que les fondamentaux du management sont parfois mis sous le tapis. Il est intéressant d’en remettre quelques-uns au-dessus de la pile :

♦ donner du sens aux actions, encore et toujours

♦ écouter et communiquer avec simplicité

♦ rester dans l’humilité. Ne pas savoir est une force

♦ générer et accorder la confiance

Nous pourrions, bien sûr, allonger la liste à l’infini, mais gardons-nous de l’exhaustivité, elle est en la matière, mauvaise conseillère.

Pour conclure provisoirement, conseillons aux managers, face à l’imprévisible, de faire un pas de côté et de poser régulièrement sur leurs agendas, une heure de retrait.

L’incertitude peut bien attendre…

Francis Simonpietri

(1) en anglais VUCA = Volatile, Uncertain, Complex, Ambiguous

(2) interview sur France Inter le 2/10/2016 à propos des conséquences du Brexit

(3) déclaration suite à l’attaque au gaz chimique en Syrie du 4 avril 2017

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Le HTML de base est permis. Votre adresse email ne sera pas publiée.

S'abonner à ce flux de commentaires par RSS

%d blogueurs aiment cette page :